Je m'engage à Vie

Pourquoi je mʼengage à Vie dans ma communauté FDLM
Tout dʼabord, mon engagement se situe dans une fidélité à lʼAmour expérimenté des uns
(es) avec les autres.
En suite,
Lorsque nous étions réunies au Cénacle en 2008 (?) je me souviens que la proposition de
Christine de fonder une communauté laïque avait profondément résonné en moi. Jʼai senti
très fortement que cʼétait là où Dieu me voulait. Jʼen était toute remuée, transportée, et là
jʼavais dis oui à Dieu, là était ma place, je suivrai Christine jusquʼau bout... Jʼai peut-être
entre deux, changé quelque peu dʼavis: moi! mais je nʼai jamais dis ça, jusquʼau bout?
(Pierre qui renie!). Mais voilà lʼEsprit travail au creux de lʼâme, et aujourdʼhui resurgit
lʼAppel à mʼengager à Vie dans cette communauté de Miséricorde. Viens suis Moi.
Cet été jʼai suivi la retraite du Père Philippe Blanc à Bex qui nous a beaucoup parlé de
frère Christophe et de son engagement à vie et à mort ✝ à Tibhirine. Puis ce passage dans
son “journal” où Dieu me parle à travers lui et que jʼai posté cet été dans lʼIntra:
“AVANCE vers le grand fond et larguez vos filets. Sʼavancer relève dʼune décision
singulière dʼobéissance folle. Ensuite on participe à une oeuvre associative: la pêche
ensemble. Le grand fond, cʼest la Relation à Toi. Lʼabîme de ma misère est sauvé.
Le grand fond où tout est grâce mʼattire pour une mystérieuse élévation”. p.130
Le Grand Fond cʼest Toi, et cʼest ici dans ma communauté FDLM avec lʼoraison, ma
fraternité, que je puis le plus Te trouver, Te partager en vérité. Depuis que jʼai pris ma
décision - à Vie - je me sens libre, en Fin!
Je suis attirée aussi par le fait que nous nʼayons pas de lieu où abriter notre communauté,
cette instabilité me plaît. Dieu nʼest-il pas partout? Notre évêque Charles avait dit je crois:
vous êtes de petits monastères dans vos maisons, rues, quartiers..., ça me va!
Ce qui se passe en Irak en Syrie et ailleurs en ce moment, où les chrétiens, cʼest-à-dire
moi, sont humiliés, déplacés, tués, même enterrés vivants à cause de leur foi, me fait
frémir. Que puis-je faire pour eux? Que puis-je faire, moi chrétienne, dans ma petite
Suisse si tranquille, pour eux serviteurs souffrants? Cette question mʼa frustré à mourir cet
été, jusquʼà ce que la réponse fuse dans mon coeur. Engange-toi, pour eux en leur nom.
Ils ne sont plus, ils ne peuvent plus parler, toi tu es, Je suis, en toi en eux. Prends les tous
avec toi dans cet engagement, sois solidaire, pas solitaire!
Cʼest pour toutes ces raisons que je mʼengagerai, à mon petit niveau, au Cénacle le 20
septembre prochain dans la communauté Fontaine de la Miséricorde, à Vie éternelle...
Romy